Le Français en 3e

Le cours de français en classe de 3e

Horaires et déroulement

Dans l’emploi du temps d’un élève de 3e, 4 heures par semaine sont consacrées au français.
Le cours s’organise autour d’objectifs précis (un point de grammaire, d’orthographe, l’analyse des points de vue défendus dans un dialogue, de la structure argumentative d’un texte …) et s’appuie sur des supports variés (texte, image, informatique…). Le professeur propose différentes activités : interventions orales (lecture et question de compréhension …), prise de notes, exercices (sur le point de grammaire ou d’orthographe étudié, rédaction d’une réponse justifiée…).
Le cours s’appuie également sur les lectures demandées par le professeur : elles peuvent être analytiques (menées par extraits en classe, attentives et réfléchies elles développent les compétences d’interprétation) ou cursives (menées par l’élève sur une œuvre intégrale de manière plus autonome).

L’évaluation

Tout au long de l’année de 3e, les élèves sont régulièrement évalués : contrôle de connaissance, évaluations diverses en orthographe, récitation orale de textes à mémoriser, rédactions en classe ou à la maison…. Les travaux écrits prennent des formes variées : narration, description, explication, expression d’opinion, etc.
Afin de préparer le diplôme national du brevet [page 8] de fin d’année, un ou deux brevets blancs sont organisés pour s’entraîner dans les conditions de l’examen qui comprend : un texte sur lequel une série de questions de langue ou de compréhension sont posées, une dictée et un sujet de rédaction faisant intervenir l’argumentation.

Le diplôme national du brevet

Durée de l’épreuve : 5 heures
Notée sur 100 points (français : 50 points – histoire-géographie et EMC : 50 points).
L’épreuve est composée de deux parties.

  • PREMIÈRE PARTIE : Analyse et compréhension de textes et de documents, maîtrise de différents langages (3 heures)
    Cette partie s’appuie sur des documents spécifiques aux disciplines de français, d’histoire et géographie et à l’enseignement moral et civique.
    Elle est divisée en deux périodes, séparées par une pause de quinze minutes.
  • DEUXIÈME PARTIE : Français - Rédaction et maîtrise de la langue (2 heures)

Dictée et réécriture (30 minutes)

  • La dictée porte sur un texte de 600 signes environ. Elle a lieu dans les vingt premières minutes de cette deuxième partie.
  • La réécriture est la transformation d’un court texte selon des consignes précises : modifications de formes verbales, changement de l’ordre des mots, de genre, de nombre… Il faut prêter une attention particulière aux transformations orthographiques qu’impliquent ces changements.

Travail d’écriture (1 h 30)
Deux sujets sont proposés au choix. L’un deux, un sujet d’imagination, se rapporte au texte étudié dans la partie précédente. L’autre est un sujet de réflexion sur une question ou un thème, également en rapport avec le sens du texte de la première partie.

5 points sont attribués en français à la présentation de la copie et à la maîtrise de la langue.

Le programme de français en 3e

En 3e, le programme de français s’inscrit dans un programme commun aux trois années de cycle 4. En fonction des enseignants, il peut y avoir des variations dans la progression d’un niveau à l’autre du cycle.

Langage oral

  • Comprendre des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d’information)
  • Produire une intervention orale continue de cinq à dix minutes (présentation d’une œuvre littéraire ou artistique, exposé des résultats d’une recherche, défense argumentée d’un point de vue)
  • Interagir dans un débat de manière constructive et en respectant la parole de l’autre
  • Lire un texte à haute voix de manière claire et intelligible ; dire de mémoire un texte littéraire ; s'engager dans un jeu théâtral

Écriture

  • Communiquer par écrit et sur des supports variés (papier, numérique) un sentiment, un point de vue, un jugement argumenté en tenant compte du destinataire et en respectant les principales normes de la langue écrite
  • Formuler par écrit sa réception d’une œuvre littéraire ou artistique
  • En réponse à une consigne d’écriture, produire un écrit d’invention s’inscrivant dans un genre littéraire du programme, en s’assurant de sa cohérence et en respectant les principales normes de la langue écrite
  • Utiliser l'écrit pour réfléchir, se créer des outils de travail

Lecture et compréhension de l'écrit et de l'image

  • Lire et comprendre en autonomie des textes variés, des images et des documents composites, sur différents supports (papier, numérique)
  • Lire, comprendre et interpréter des textes littéraires en fondant l’interprétation sur quelques outils d’analyse simples
  • Situer les textes littéraires dans leur contexte historique et culturel
  • Lire une œuvre complète et rendre compte oralement de sa lecture

Étude de la langue (grammaire, orthographe, lexique)

  • Analyser les propriétés d’un élément linguistique
  • Apprécier le degré d’acceptabilité d’un énoncé
  • Mobiliser les connaissances orthographiques, syntaxiques et lexicales en rédaction de texte dans des contextes varié
  • Réviser ses écrits en utilisant les outils appropriés
  • Savoir analyser en contexte l’emploi d’unités lexicales, identifier un réseau lexical dans un texte et en percevoir les effets
  • Mobiliser en réception et en production de textes les connaissances linguistiques permettant de construire le sens d’un texte, son rapport à un genre littéraire ou à un genre de discours

Le français à la maison : mode d’emploi

Les devoirs à la maison

Le français est une matière fondamentale : il concerne tout individu hors de l’école plus que d’autres matières. Encouragez donc votre enfant à prendre conscience que la maîtrise de sa propre langue est indispensable dans des situations aussi différentes qu’exprimer ses sentiments, défendre ses droits ou ses idées, être apprécié en société, savourer les grandes œuvres du patrimoine … Un élève de 3e a acquis, au fur et à mesure des années de collège, une autonomie dans son apprentissage, qui ne nécessite plus une attention aussi soutenue de votre part sur la bonne réalisation des devoirs. Mais, grande nouveauté, c’est la première fois dans sa scolarité que votre enfant va se préparer à un diplôme de fin d’année : aidez-le à bien organiser son temps, tout au long de l’année, et encouragez-le à faire ses devoirs à l’avance.
Votre enfant doit relire les notes prises en cours le plus régulièrement possible : le soir même du cours, lorsque les connaissances sont encore fraîches, et la veille du cours suivant pour en vérifier la bonne mémorisation.
Plusieurs types d’exercices sont donnés à faire à la maison : questions de compréhension, lectures, courts écrits, recherches documentaires, exercices d’approfondissement et exercices de type brevet. Ils ne doivent être faits qu’après la relecture du cours correspondant.
En 3e, votre enfant est amené à réaliser de nombreux travaux d’écriture. Les rédactions à faire à la maison ne doivent pas être traitées à la « va-vite » la veille de la date de remise. Encouragez votre enfant à anticiper son travail, à l’étaler dans le temps, sur plusieurs séances, afin qu’il prenne du recul et améliore son brouillon. Ce n’est qu’après qu’il pourra passer à la rédaction. Enfin, partagez ses lectures : l’encourager à en parler favorise la mémorisation et l’expression orale. La lecture ne doit jamais être présentée comme une obligation pesante mais toujours associée au plaisir. Et le plus grand service que vous rendrez à votre enfant en la matière c’est de lui montrer l’exemple : un enfant qui voit son entourage lire sera naturellement porté à s’intéresser à cette pratique !

La préparation au brevet

La meilleure des préparations consiste en un entraînement régulier. Une période de révisions intensive ne remplace jamais un travail tout au long de l’année. C’est aussi le moyen d’éviter une trop forte angoisse le jour de l’examen.
Conseillez donc à votre enfant de préparer le brevet dès la rentrée. Proposez-lui d’établir des fiches de révision synthétiques pour chaque cours. Elles lui seront très utiles pour préparer les brevets blancs qui ont généralement lieu en janvier et en avril. Incitez-le à bien relire les corrigés des exercices de type brevet proposés en classe, ou ceux des brevets blancs. La veille de l’épreuve, vérifiez avec lui qu’il dispose de tout le matériel nécessaire (les feuilles de brouillon lui seront fournies) et assurez-vous qu’il n’oublie pas sa convocation et une pièce d’identité.

Les outils

L’aide peut être apportée par la consultation du manuel utilisé en classe où des exercices complémentaires sont généralement proposés et de certains sites Internet préconisés par l’enseignant pour les recherches documentaires (encyclopédies libres d’accès, sites des bibliothèques, textes patrimoniaux en ligne, etc.). 
En cours, votre enfant est encouragé à utiliser de manière autonome des dictionnaires, des usuels et des ouvrages de référence. Il apprend également à consulter des banques de données informatiques et le CDI lui donne accès facilement à des revues ou magazines spécialisés. 
À la maison, il est recommandé qu’il ait recours quotidiennement aux dictionnaires (de langue française, mais aussi des noms propres, des synonymes…) et qu’il puisse disposer d’un accès Internet. Certains sites peuvent fournir un complément documentaire à des recherches au CDI dans le cadre de la préparation d’un exposé, par exemple. Certaines encyclopédies sont désormais disponibles en ligne, en accès libre. Par ailleurs, les fonds numérisés de grandes bibliothèques, comme la Bibliothèque nationale de France (http://gallica.bnf.fr), proposent en compléments des lectures étudiées en classe, les grands classiques de la littérature.

Pour aider votre enfant à réviser, consulter les ouvrages "L'année de..." 3e :

A lire également : Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre sélection d’articles complémentaires.