Les Mathématiques en 3e

Le cours de maths en classe de 3e

Horaires et déroulement

Dans l’emploi du temps d’un élève de 3e, 3 heures 30 hebdomadaires sont consacrées aux mathématiques.
Une séance de cours commence généralement par la correction des exercices faits à la maison. Puis le professeur part d’une activité qui permet d’aborder une nouvelle notion, en propose une application qui est corrigée en cours. Enfin les élèves sortent avec une série d’exercices d’entraînement à faire à la maison.

L’évaluation en cours

Les élèves sont évalués tout au long de l’année de 3e par différents travaux : interrogations écrites (surprises ou non) qui permettent de vérifier la bonne assimilation des définitions, propriétés et exercices d’application pour inciter à un travail régulier ; des devoirs sur table, plus longs et prévus à l’avance, portant sur plusieurs notions du cours ; des bilans trimestriels. Un ou deux brevets blancs sont également organisés, le plus souvent en janvier et en avril, pour s’entraîner dans les conditions de l’examen du DNB.

Le diplôme national du brevet (DNB)

Durée de l’épreuve : 2 heures pour la partie mathématiques
Notée sur 50 points (dont 5 points pour la présentation de la copie et la maîtrise de la langue).

L’épreuve de mathématiques fait partie d’un ensemble d’épreuves écrites comprenant les mathématiques, la physique-chimie, les SVT et la technologie.
Le sujet est constitué d’exercices indépendants les uns des et qui portent sur différentes parties du programme du cycle 4. Une thématique commune, précisée sur le sujet, concerne tout ou une partie de ces exercices.

Un exercice d’algorithmique ou de programmation fait soit partie du sujet de l’épreuve de mathématiques soit de celui de l’épreuve de physique-chimie, sciences de la vie et de la terre et technologie 

Le programme de maths en 3e

En 3e, le programme de maths s’inscrit dans un programme commun aux trois années de cycle 4. En fonction des enseignants, il peut y avoir des variations dans la progression d’un niveau à l’autre du cycle.

Nombres et calculs

  • Utiliser les nombres pour comparer, calculer et résoudre des problèmes
  • Comprendre et utiliser les notions de divisibilité et de nombres premiers
  • Utiliser le calcul littéral

Organisation et gestion de données, fonctions

  • Interpréter, représenter et traiter des données
  • Comprendre et utiliser des notions élémentaires de probabilités
  • Résoudre des problèmes de proportionnalité

Grandeurs et mesures

  • Calculer avec des grandeurs mesurables ; exprimer les résultats dans les unités adaptées
  • Comprendre l’effet de quelques transformations sur des grandeurs géométriques

Espace et géométrie

  • Représenter l’espace
  • Utiliser les notions de géométrie plane pour démontrer

Algorithmique et programmation

  • Écrire, mettre au point et exécuter un programme simple

Les maths à la maison : mode d’emploi

Les devoirs à la maison

Pour progresser en maths, la connaissance du cours est indispensable. Votre enfant doit relire la leçon traitée le jour même et apprendre par cœur les propriétés et les définitions
Vérifiez qu’il a bien compris les exemples, en les relisant tranquillement avec lui. La bonne assimilation de ces exemples est essentielle et permet de bien mémoriser les propriétés.
L’entraînement est également un facteur déterminant pour progresser en maths. Avant de faire les devoirs donnés par le professeur, votre enfant peut commencer par refaire les exercices d’application corrigés en cours, surtout ceux sur lesquels il a fait des erreurs.
N’oubliez pas qu’un entraînement régulier est une des clés de la réussite ! Il faut donc accorder entre 15 et 20 minutes de travail en maths par jour.

La préparation au brevet

La meilleure des préparations consiste en un entraînement régulier. Une période de révisions intensive ne remplace pas un travail tout au long de l’année.
Il faut tout d’abord que votre enfant apprenne régulièrement ses leçons et n’hésite à revenir sur les chapitres déjà vus pour vérifier qu’il n’a rien oublié. À cet égard, l’organisation d’un brevet blanc dans son établissement est une bonne occasion de faire le point sur ses acquis.
De plus, pour vérifier que l’on a bien assimilé le cours, rien ne vaut quelques exercices ! De temps en temps, vous pouvez inciter votre enfant à refaire des exercices déjà effectués, notamment ceux pour lesquels il avait rencontré quelques difficultés. S’il s’entraîne régulièrement durant l’année scolaire, votre enfant optimisera ses chances de réussite à l’examen.
La veille de l’épreuve, vérifiez avec votre enfant qu’il dispose de tout le matériel nécessaire : règle, équerre, rapporteur, compas, calculatrice, stylos, crayon à papier… Il n’est pas nécessaire qu’il se munisse d’une feuille et d’un brouillon, cela lui sera fourni. En revanche, assurez-vous qu’il n’oublie pas d’emporter sa convocation ainsi qu’une pièce d’identité.

Les outils

En cours de maths, votre enfant a besoin de deux classeurs ou cahiers : l’un pour le cours, l’autre pour les exercices. Il lui sera utile d’avoir également un cahier de brouillon sur lequel il s’entraînera, avant de recopier au propre ses exercices résolus. Il doit également avoir toujours avec lui, à la maison comme en cours, le matériel suivant : une calculatrice, une règle plate, un compas, une équerre et un rapporteur.

Astuce pour bien choisir la calculatrice

En ce qui concerne la calculatrice, vérifiez que celle-ci est bien programmée en mode degré : c’est indispensable pour les calculs trigonométriques que votre enfant aura à effectuer cette année.
Pour cela, tapez « cos 60 = », vous devez lire « 0,5 » comme résultat. Si ce n’est pas le cas et que vous voyez « – 0,952411298 » s’afficher, cela signifie que la calculatrice est réglée en mode radian.

En classe, certains établissements sont bien équipés en informatique et le professeur de maths peut parfois utiliser, sur ordinateur ou par vidéoprojecteur, des tableurs ou des logiciels à l’appui du cours. Et dans certaines classes sont même installés des tableaux blancs interactifs. À la maison, des logiciels de constructions géométriques, disponibles gratuitement sur Internet, peuvent apporter une aide intéressante à votre enfant pour revoir les notions étudiées en cours. Ces logiciels permettent notamment de créer des figures à l’écran. Mais, à la différence des constructions traditionnelles sur papier, les dessins peuvent être changés et modifiés de manière dynamique : votre enfant peut ainsi faire varier les points, les longueurs, en un mot faire de la géométrie tout en s’amusant ! 

Pour aider votre enfant à réviser, consulter les ouvrages "L'année de..." 3e :

A lire également : Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre sélection d’articles complémentaires.