L’Histoire-Géographie - Éducation civique en 3e

Le cours d’histoire-géographie-EMC en classe de 3e

Horaires et déroulement

Dans l’emploi du temps d’une classe de 3e, 3 h 30 hebdomadaires sont consacrées à l’histoire-géographie et à l’EMC. Si l’emploi du temps accorde deux heures consécutives, le professeur peut faire se succéder deux disciplines. Ces deux heures peuvent servir pour proposer une évaluation qui prépare au brevet.
Le cours commence par une courte interrogation orale ou écrite. Le professeur vérifie si l’élève a appris sa leçon et effectué les exercices demandés. Le cours s’appuie le plus souvent sur des documents à partir desquels il introduit et développe les connaissances et les notions nouvelles. L’élève est initié à la prise de notes avant d’entrer au lycée. Un temps est consacré à des exercices écrits ou oraux. Le cours est le plus souvent dialogué.
En EMC, le professeur développe encore davantage les échanges et l’utilisation de documents d’actualité. Il peut organiser des sorties, l’intervention de professionnels et apprend aux élèves à débattre.

L’évaluation

L’élève est évalué à l’oral et à l’écrit. Il peut s’agir d’exercices courts, d’études approfondies d’un ou plusieurs documents, de travaux de recherche faits à la maison ou d’interrogations écrites (surprises ou non).
Le professeur prépare les élèves aux épreuves du brevet : le commentaire de documents et le paragraphe argumenté. Plusieurs fois dans l’année, il fait un contrôle des apprentissages (connaissances et méthodes de travail) qui demande à l’élève des révisions.
Un ou deux brevets blancs sont organisés par l’établissement pour tous les élèves de 3e dans les conditions de l’examen du DNB. 

Le diplôme national du brevet - L’épreuve écrite de français, histoire-géographie et EMC

 

Durée de l’épreuve : 5 heures
Notée sur 100 points (français : 50 points – histoire-géographie et EMC : 50 points).
L’épreuve est composée de deux parties.

  • PREMIÈRE PARTIE : Analyse et compréhension de textes et de documents, maîtrise de différents langages (2 heures pour l’histoire-géogaphie-EMC)

Cette partie s’appuie sur des documents spécifiques aux disciplines de français, d’histoire et géographie et à l’enseignement moral et civique.
Elle est divisée en deux périodes, séparées par une pause de quinze minutes.

5 points sont attribués en histoire-géographie-EMC à la présentation de la copie et à la maîtrise de la langue.

Le programme d’histoire-géographie-éducation civique en 3e

En 3e, le programme d’histoire et de géographie est spécifique à ce niveau dans la mesure où des thématiques et des repères annuels sont fixés pour chaque année du cycle.
Le programme d’enseignement moral et civique, quant à lui, est commun au cycle 4, l’enseignant étant en charge de la progressivité sur les 3 années de cycle.

Le programme d’histoire porte sur les thèmes suivants :

L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945)

  • Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale
  • Démocraties fragilisées et expériences totalitaires dans l'Europe de l’entre-deux-guerres
  • La Deuxième Guerre mondiale, une guerre d'anéantissement
  • La France défaite et occupée. Régime de Vichy, collaboration, Résistance

Le monde depuis 1945

  • Indépendances et construction de nouveaux États
  • Un monde bipolaire au temps de la guerre froide
  • Affirmation et mise en œuvre du projet européen
  • Enjeux et conflits dans le monde après 1989

Françaises et Français dans une République repensée

  • 1944-1947: refonder la République, redéfinir la démocratie
  • La Ve République, de la République gaullienne à l’alternance et à la cohabitation
  • Femmes et hommes dans la société des années 1950 aux années 1980 : nouveaux enjeux sociaux et culturels, réponses politiques

Le programme de Géographie porte sur les thèmes suivants :

Dynamiques territoriales de la France contemporaine

  • Les aires urbaines, une nouvelle géographie d’une France mondialisée
  • Les espaces productifs et leurs évolutions
  • Les espaces de faible densité (espaces ruraux, montagnes, secteurs touristiques peu urbanisés) et leurs atouts

Pourquoi et comment aménager le territoire?

  • Aménager pour répondre aux inégalités croissantes entre territoires français, à toutes les échelles
  • Les territoires ultra-marins français : une problématique spécifique

La France et l’Union européenne

  • L’Union européenne, un nouveau territoire de référence et d’appartenance
  • La France et l’Europe dans le monde

Le programme d’enseignement moral et civique porte sur les thèmes suivants :

La sensibilité : soi et les autres

  • Identifier et exprimer en les régulant ses émotions et ses sentiments
  • S’estimer et être capable d’écoute et d’empathie
  • Se sentir membre d’une collectivité

Le droit et la règle : des principes pour vivre avec les autres

  • Comprendre les raisons de l’obéissance aux règles et à la loi dans une société démocratique
  • Comprendre les principes et les valeurs de la République française et des sociétés démocratiques

Le jugement : penser par soi-même et avec les autres

  • Développer les aptitudes à la réflexion critique : en recherchant les critères de validité des jugements moraux ; en confrontant ses jugements à ceux d’autrui dans une discussion ou un débat argumenté
  • Différencier son intérêt particulier de l’intérêt général

L’engagement : agir individuellement et collectivement

  • S’engager et assumer des responsabilités dans l’école et dans l’établissement
  • Prendre en charge des aspects de la vie collective et de l’environnement et développer une conscience citoyenne, sociale et écologique

L’histoire-géographie et l’EMC à la maison : mode d’emploi

Les devoirs à la maison

L’élève de 3e est censé être autonome. Vous pouvez toutefois l’aider à mieux organiser son travail, anticiper les devoirs, les contrôles et la préparation du brevet.
Les deux règles d’or : ne jamais se présenter à un cours sans avoir appris sa leçon, s’organiser pour ne pas faire ses devoirs la veille pour le lendemain.
On ne construit pas de maisons sans pierres ni briques et l’on commence par les fondations pour monter les murs rang par rang. C’est ainsi que se construit le savoir scolaire, lentement et patiemment, l’élève devant à la fois mémoriser et s’approprier les connaissances. Lire la leçon ne suffit pas, il faut en expliciter les notions et les termes, la répéter plusieurs fois en réfléchissant, lier le savoir nouveau à celui des leçons précédentes, se poser ensuite des questions livre et cahier fermés. Ce travail doit être réalisé à plusieurs reprises, entre deux cours, la veille d’une interrogation, à nouveau pour les contrôles qui demandent une révision.
Sauf exercice simple et rapide, le professeur laisse quelques jours pour effectuer ses devoirs. L’élève doit donc organiser son travail à l’avance en fonction de son emploi du temps, utiliser les demi-journées ou les heures libres pour avancer son travail, et surtout ne pas les laisser en attente pour la veille du cours ou le dimanche soir. Il évitera ainsi du stress inutile et réfléchira plus posément. Les contrôles doivent être préparés en s’y prenant à plusieurs fois, et ce pour faciliter la mémorisation. Les exercices proposés à l’écrit vous surprendront peut-être, ils sont en effet complexes et ne demandent pas seulement de restituer les connaissances. Il s’appuient en particulier sur des documents qui apportent des informations que l’élève doit identifier, analyser et expliquer, grâce à des questions posées. D’où une interprétation bien fausse de ce type d’exercice. L’élève en retient parfois qu’il n’est pas nécessaire de connaître sa leçon puisqu’il va trouver les réponses dans le document, et que l’apprentissage par cœur que ses parents exigent n’est plus de mode. En réalité l’apprentissage des leçons est la base de tout travail scolaire. Les documents doivent être étudiés en faisant le lien avec les connaissances du cours. Mémorisation et compréhension vont de pair. Soyez rigoureux et exigeant avec votre enfant. Vous l’aiderez non seulement aujourd’hui mais vous lui apprendrez à devenir autonome. 

L’aider à préparer le brevet

Dès le début de l’année, l’élève doit s’exercer à la méthode de travail nécessaire pour réussir l’épreuve. Il doit apprendre à gérer son temps lors des contrôles et du brevet blanc. Sur deux heures d’épreuves, il peut consacrer une dizaines de minutes à lire les sujets et en retenir deux (l’un en histoire-géographie et l’autre en éducation civique), autant pour les repères géographiques et spatiaux, une heure pour la première partie, trente minutes pour la seconde partie et réserver les dix dernières minutes pour relire attentivement son travail.
Pour faciliter la mémorisation, pas de secret : s’il apprend ses leçons au fur et à mesure, s’il révise correctement ses contrôles, se prépare pour le brevet blanc et commence ses révisions un mois au moins avant l’examen, cela ira tout seul. Conseillez-lui de constituer au fur et à mesure des fiches synthétiques de ses cours.

Les outils

Le premier outil de travail est le manuel scolaire. L’essentiel y est : les connaissances, les notions, les conseils de méthode, les cartes, le vocabulaire. Votre enfant doit également pourvoir disposer d’un dictionnaire pour le vocabulaire et d’un dictionnaire pour les noms propres. Une encyclopédie simple peut fournir une aide précieuse pour mener à bien les recherches documentaires. Le CDI du collège est la plupart du temps une source suffisante pour les travaux de recherche et votre enfant y bénéficie de conseils précieux. L’utilisation d’Internet est aujourd’hui incontournable, mais les élèves se contentent souvent d’imprimer des pages qui ont une apparente relation avec le sujet. Relever la source des informations, les interpréter, les critiquer avec discernement n’est guère facile à leur âge. Il s’agit d’un apprentissage qui doit être guidé et critiqué par le professeur, la documentaliste du collège et vous-même.

Pour aider votre enfant à réviser, consulter les ouvrages "L'année de..." 3e :

A lire également : Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre sélection d’articles complémentaires.