L’anglais en 5e

Le cours d’anglais en classe de 5e

Horaires et déroulement

L’emploi du temps d’un élève de 5e comporte 3 heures d’anglais hebdomadaires comme première langue vivante étrangère et 2 h 30 comme deuxième langue.
La plupart des élèves ont été initiés à l’anglais au primaire. En 6e, toutes les bases ont été reprises, et en 5e votre enfant poursuit son apprentissage.
L’aspect ludique et vivant, très présent en 6e, se retrouve dans le déroulement du cours d’anglais en 5e à travers l’utilisation de supports variés : images, bandes dessinées, supports audios (dialogues enregistrés) ou vidéos.

Le cadre européen commun de référence pour les langues

Cet outil constitue un cadre théorique d’apprentissage des langues, commun à tous les pays de l’Union européenne. Pour les élèves de cycle 4, l’objectif est d’atteindre :

  • Pour la LV1, le niveau A2 dans les cinq activités langagières. Les activités proposées permettent aux élèves d’atteindre le niveau B1 dans plusieurs activités langagières.
  • Pour la LV2, le niveau A2 du CECRL dans au moins deux activités langagières.

L’évaluation

L’évaluation peut prendre la forme d’une interrogation orale en début d’heure, par exemple. Votre enfant est aussi évalué pour sa participation orale en cours.
Des interrogations écrites portant sur des questions de vocabulaire, des questions-réponses ou encore des exercices à trous permettent de juger sa capacité à compléter une phrase avec pertinence.
Des contrôles plus complets sont généralement proposés en fin de séquence ou de chapitre afin de vérifier que l’ensemble des nouvelles notions ont bien été assimilées.

Le programme d’anglais en 5e

En 5e, le programme d’anglais s’inscrit dans un programme commun aux trois années de cycle 4. En fonction des enseignants, il peut y avoir des variations dans la progression d’un niveau à l’autre du cycle.

Écouter et comprendre

Niveau A1

Peut comprendre des mots familiers et des expressions courantes sur lui-même, sa famille et son environnement.

Niveau A2

Peut comprendre une intervention brève si elle est claire et simple.

Niveau B1

Peut comprendre une information factuelle sur des sujets simples en distinguant l’idée générale et les points de détail, à condition que l’articulation soit claire et l’accent courant.

Lire

Niveau A1

Peut comprendre des textes très courts et très simples, phrase par phrase, en relevant des noms, des mots familiers et des expressions très élémentaires et en relisant si nécessaire.

Niveau A2

Peut comprendre de courts textes simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue quotidienne.

Niveau B1

Peut lire des textes factuels directs sur des sujets relatifs à son domaine et à ses intérêts avec un niveau satisfaisant de compréhension.

Réagir et dialoguer

Niveau A1

Peut interagir brièvement dans des situations déjà connues en utilisant des mots et expressions simples et avec un débit lent.

Niveau A2

Peut interagir avec une aisance raisonnable dans des situations bien structurées et de courtes conversations à condition que le locuteur apporte de l’aide le cas échéant.

Niveau B1

Peut exprimer un avis, manifester un sentiment et donner quelques éléments simples de contexte sur un sujet abstrait ou culturel.

Parler en continu

Niveau A1

Peut produire des expressions simples, isolées, sur les gens et les choses.

Niveau A2

Peut décrire ou présenter simplement des gens, des conditions de vie, des activités quotidiennes, ce qu’on aime ou pas, par de courtes séries d’expressions ou de phrases.

Niveau B1

Peut assez aisément mener à bien une description directe et non compliquée de sujets variés dans son domaine en la présentant comme une succession linéaire de points.

Écrire et réagir à l’écrit

Niveau A1

Peut écrire des expressions et phrases simples isolées.

Niveau A2

Peut écrire une série d’expressions et de phrases simples reliées par des connecteurs simples tels que « et », « mais » et « parce que ».

Niveau B1

Peut écrire un énoncé simple et bref sur des sujets familiers ou déjà connus.

L’anglais à la maison : mode d’emploi

Les devoirs à la maison

Que votre enfant sente l’importance que vous attachez au travail est primordial, que vous connaissiez l’anglais ou non. Selon l’autonomie dont il est capable, encadrez son travail, vérifiez qu’il sera bien rendu quand il le faut, en consultant avec lui son cahier de textes. Apprendre régulièrement est un gage de réussite et de progression !
Chaque leçon doit être reprise à la maison à l’aide des outils mentionnés plus loin. Le jour même du cours, assurez-vous que votre enfant a bien compris le contenu de la leçon : demandez-lui par exemple de le relire plusieurs fois dans sa tête et à haute voix, pour l’entraîner à s’exprimer en anglais. Vous pourrez ainsi évaluer ses progrès en prononciation. Aidez-vous si besoin est du CD audio qui accompagne souvent le manuel scolaire.
Votre enfant doit également savoir bien écrire le vocabulaire vu en cours ; l’usage d’un carnet sur lequel recopier le lexique, les listes de verbes irréguliers ou les expressions nouvelles peut favoriser la mémorisation.
Une fois le cours assimilé, votre enfant peut traiter les exercices d’entraînement demandés par l’enseignant. Avant de commencer un exercice, assurez-vous qu’il a bien compris le sens de la consigne, pour partir sur le bon chemin.
Si l’écoute en cours est attentive, la participation active et le travail à la maison fait régulièrement après chaque cours, il sera bien plus facile à votre enfant de revoir plusieurs leçons en vue de la préparation d’un contrôle. La régularité de son travail est un gage de progrès !

Les outils

En classe, votre enfant travaille en général avec son manuel scolaire, un cahier d’exercices, (workbook) et un cahier de cours. Un dictionnaire bilingue peut également être utilisé très ponctuellement en cours. De nombreux manuels scolaires proposent un CD audio, ce qui permet de réécouter les leçons pour la prononciation.
Il est nécessaire d’utiliser ces trois ou quatre supports pour le travail à la maison, que ce soit pour apprendre le cours, faire les exercices demandés ou préparer un contrôle. Un dictionnaire bilingue peut également être utile à la maison, mais à utiliser avec modération. Il vaut mieux montrer à votre enfant l’équivalence d’une construction de phrase à une autre, plutôt que de traduire mot à mot. N’hésitez pas à demander l’avis du professeur pour faire le bon choix.

L’anglais au quotidien

L’anglais est omniprésent dans le monde contemporain, mais cette impression de familiarité peut être trompeuse et la maîtrise de la langue ne peut être acquise qu’avec un entraînement régulier. Les nouvelles instructions officielles accordant une plus grande part à l’évaluation de l’oral, il importe de développer celui-ci en se mettant dans le « bain » linguistique. Et ce ne sont pas les opportunités qui manquent ! Films en version originale sous-titrée (en français ou, mieux, en anglais), séries télévisées, paroles de chansons et Internet, dont l’usage raisonné est un formidable outil de perfectionnement, sont autant d’occasions de pratiquer l’anglais au quotidien et d’exercer sa capacité de compréhension et d’enrichir son vocabulaire.
L’anglais est une langue vivante, un moyen de communication. C’est-à-dire que le plaisir que l’on prend à parler et lire cette langue est fondamental. Soyez donc attentif aux résultats dans cette matière de votre enfant, sans lui mettre de pression, et réjouissez-vous avec lui de ses progrès et de ses réussites ! Ce sont autant de portes ouvertes vers les autres cultures !

Pour aider votre enfant à réviser, consulter les ouvrages "L'année de..." 5e :

A lire également : Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre sélection d’articles complémentaires.